Aller au contenu principal

34e 20 > 28.03.2020

image en background

Le 33e FIFF mise sur le chiffre 5

Adewale Akinnuoye-Agbaje © Allan Amato

Une cinquième personnalité rejoindra le jury de la Compétition internationale : Longs métrages du 15 au 23 mars 2019 : le comédien, scénariste et réalisateur britannique Adewale Akinnuoye-Agbaje, visage et silhouette bien connus du grand public et auteur de l’impressionnant film autobiographique Farming qui sera projeté en Séances de minuit. De quoi largement consoler les festivaliers et festivalières de la mauvaise nouvelle qui vient de frapper le FIFF : en raison de retards importants dans la postproduction de son prochain film Parasite, le cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho regrette de ne pouvoir être présent que virtuellement à Fribourg, notamment à travers une conversation publique par Skype. Parallèlement à ces rebondissements, l’Assemblée générale de l’Association du FIFF a élu, mercredi dernier, en bloc et à l’unanimité, cinq nouveaux membres dans son Comité.

Adewale Akinnuoye-Agbaje cinquième membre du jury

Farming est l’un des films qui a le plus impressionné l’équipe artistique du FIFF lors du dernier Festival international du film de Toronto. Cette production britannique a donc immédiatement été sélectionnée et sera projetée en Séances de minuit. En cherchant qui avait réussi un tel premier film, récit autobiographique basé sur la jeunesse de son auteur, l’équipe du FIFF a eu la surprise de constater qu’elle le connaissait bien, comme la majorité du grand public : comédien depuis le milieu des années 1990, Adewale Akinnuoye-Agbaje (à prononcer « a-de-wall-e a-key-new-ye ag-ba-he » d’après le site imdb.com)  n’est autre que Simon Adebisi dans OZ et Mister Eko dans Lost – Les Disparus, les deux séries où il a été le plus présent parmi toutes celles, nombreuses, dans lesquelles il a joué. On le retrouve également au cinéma (voir ci-dessous). En l’invitant dans le jury et en projetant son formidable Farming, le FIFF se réjouit de convoquer une expérience de vie et de cinéma aussi exceptionnelle qu’originale. 

Séries TV
New York Undercover (1995)
Monk (2009)
Hunted (2012)
American Odyssey (2015)
Game of Thrones (2015)
The Fix (2019)

Cinéma
Ace Ventura en Afrique (1995)
Légionnaire (1998)
La Mémoire dans la peau (2002)
Réussir ou mourir (2005)
Killer Elite (2011)
Du Plomb dans la tête (2012)
Thor : Le Monde des ténèbres (2013)
Suicide Squad (2016)

Bong Joon-ho présent virtuellement

Parallèlement à l’annonce de cette présence inattendue, le FIFF a appris une mauvaise nouvelle : le cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho ne parviendra pas à quitter la postproduction de son prochain film Parasite. Le calendrier de mise en place des effets spéciaux a pris du retard et les travaux nécessiteront un mois de plus que prévu.

Thierry Jobin, le directeur artistique du FIFF, est néanmoins enchanté de pouvoir compter sur la générosité et l’amitié de cet immense artiste : pour que le public lui pardonne de ne pas pouvoir honorer son engagement, Bong Joon-ho a proposé d’être très présent virtuellement, depuis Séoul et malgré son emploi du temps très chargé. Il donnera quelques interviews téléphoniques aux médias suisses, enverra des vidéos de présentation pour chaque film choisi dans le cadre de sa carte blanche et se prêtera à une conversation par Skype avec le public du Festival, le mardi 19 mars à 14 heures au cinéma ARENA 7. En conséquence, la Conversation prévue en sa présence le vendredi 22 mars est annulée.

Bong Joon-ho a en outre tenu à adresser ce message touchant au Festival et au public :

« Je suis sincèrement désolé, mais je dois vous informer que je ne suis plus en mesure de rejoindre le Festival en raison de changements dans le calendrier de mon film Parasite. Cette décision a été extrêmement difficile à prendre, d’autant que je me réjouissais vivement d’être parmi vous et que je me sens très, très embarrassé de vous donner cette mauvaise nouvelle si près de l’ouverture. Je suis immensément déçu et navré. Je m’impatientais tant de rencontrer les spectateurs de Fribourg et d’utiliser ma carte blanche pour partager avec eux mes films préférés. Je suis profondément désolé de confronter l’équipe du Festival à un si soudain changement de planning. J’espère sincèrement être réinvité et pouvoir participer à une prochaine édition. Merci encore d’avoir pensé à moi. Je vous adresse tous mes vœux pour cette 33e édition. Toutes mes excuses. » 

Du nouveau au comité du FIFF

Par ailleurs, dans la suite des changements de structure qui accompagnent positivement, deux ans après sa crise de croissance, le FIFF et son succès grandissant, l’Assemblée générale de l’Association du FIFF a élu à l’unanimité cinq nouveaux membres dans son Comité :

• Irène Challand, responsable du projet Public Value à la SSR/SRG ;
• Christine Eggs, directrice générale de l’Association François-Xavier Bagnoud ;
• Sven Dietrich, entrepreneur fribourgeois notamment à l’origine de FriBowling SA ;
• Marine Jordan, collaboratrice scientifique à la Fondation suisse pour la santé Radix Suisse romande ;
• Thierry Savary, directeur général de RadioFr.

« Ces nominations portent à neuf le nombre des membres du Comité, précise son président Mathieu Fleury. Je me réjouis d’accueillir leur énergie et leurs idées originales, qui seront complétées jusqu’à la fin de l’année par les apports de deux membres de longue date qui ont annoncé leur départ, Lucie Bader et Patrice Zurich, auxquels va d’ores et déjà toute notre reconnaissance. »

image en background

Conception: Asphalte Design - Développement: Bluesystem